Témoignages

 

Des points de vue…


public

 

Le concert de Genève était plus en place, mais à Montferrand, il y avait plus d’énergie, et même, il y avait plus d’émotion, parce que c’était le premier concert et tout le monde avait peur et cela a donné quelque chose de pas rationnel.  
Andrea De Carlo (viole de gambe, ensemble Capella Lugdunum)

 

C’est une expérience extraordinaire, parce que d’où je suis partie, jamais je n’aurais imaginé arriver à chanter de telles œuvres, et Pablo m’a tout appris en matière de culture musicale.
Chantal (alto, chœur Musica Mediante)

Je tiens à féliciter le chPatrick Garaytœur, c’était fantastique ce que vous avez fait. Tous les pupitres ont de très belles couleurs, ils sont homogènes. En plus, c’était complètement habité; pas de la musique pour les notes, mais la musique avec compréhension du texte. Je fais beaucoup de Stabat Mater partout en Europe, je ne trouve pas souvent des chœurs comme ça.
Patrick Garayt (ténor solo)

Vous avez un chef passionnant et passionné. Ses exigences sont d’une telle justesse; il tire le maximum de chacun, et j’ai adoré ses répétitions… Je trouve que c’est formidable car finalement c’est là que la musique prend tout son sens.
Félicien Brut (accordéon, soliste)

MM_IMG_2949_

Au-delà de l’aventure musicale, de cette œuvre magistrale à approcher, je pense qu’il faut retenir l’aventure humaine, la rencontre réussie de deux chœurs qui ont collaboré comme s’ils travaillaient ensemble depuis longtemps déjà.
Olivier Ceroni (chef de chœur , choeur Madrigal)

L’atmosphère qui se dégage entre l’orchestre et le chœur lors des concerts est magique. Il y a un véritable partage entre les gens, un respect mutuel et une écoute attentive entre les différents acteurs. Nous formons un tout et je crois que c’est ce partage et cette envie de faire de notre mieux que j’aime le plus.
Magalie (clarinette, orchestre Musica Mediante)

tem-violoncelle

 

La qualité de votre chœur, le professionnalisme de votre orchestre, et le métier de Pablo Pavon, m’ont d’emblée permis d’être à l’aise avec tous.
Blandine Charles (soprano solo)

 

Je dois dire aussi que j’ai beaucoup apprécié de pouvoir préparer ce concert avec Pablo. Il est un véritable « sculpteur de la musique », et comme un metteur en scène pour ses comédiens, il est capable d’aller chercher et de faire sortir le meilleur de ce que portent en eux les musiciens et les choristes.
Philippe Marty (piano, soliste)