Les Meltiques 2019

Le programme des Meltiques 2019 :

  1. Au « Café Zimmermann »

    Vendredi 22 nov. 2019 Ă  20h, Salle Poly de Montferrand :
    « Mozart et ses maîtres», café musical piano et violon
    avec Sabrina Barthe (piano) et Hélène Friberg-Chenot (violon).

  2. Concert privé au Foyer Marie-Marius Viple de Montferrand

    Lundi 25 novembre 2019 Ă  17h30 :
    Comme chaque année, le Chœur Musica Mediante est allé à la rencontre des résidents du foyer, pour chanter des extraits de la Messe du Couronnement de Mozart, exceptionnellement dirigés et commentés cette fois par Véronique SURE, répétitrice du chœur et soliste mezzo du concert de clôture quelques jours plus tard.
    L’article de La Montagne relatant cette prestation…

  3. Conférence de Pablo Pavon

    Cette confĂ©rence, programmĂ©e le Mardi 26 novembre 2019 Ă  18h30 au Foyer Saint-Joseph sous le titre « Du Mozart religieux au Mozart profane », n’a malheureusement pu se tenir.

  4. Concert de clĂ´ture :

    Comme attendu, le concert de clĂ´ture des Meltiques 2019 s’est dĂ©roulĂ© le Dimanche 1 dĂ©c. 2019 Ă  17h en l’Eglise Saint-Genès-les-Carmes Ă  Clermont-Fd, et a offert un programme d’exception, et tout Ă  fait mĂ©morable dans son interprĂ©tation :

Ouverture de ZaĂŻde (KV. 318),

Symphonie n° 36 «Linz» (KV. 425),

La Messe du Couronnement (KV. 317)

Lauriane NOURRY, Soprano
VĂ©ronique SURE, Alto
Philippe NONCLE, Ténor
François GAUTHIER, Basse

Le Chœur Musica Mediante et le Sinfonia Metropole Orchestre
Direction musicale : Pablo PAVON

Editorial :

Concert magnifique, atmosphère magique en cette Ă©glise St Genès les Carmes. Les auditeurs Ă©taient venus faire salle comble, et ils ne s’étaient pas trompĂ©s … C’était bien un Festival de saveurs et d’émotions  musicales  qui s’annonçait. Car avec Mozart…,  TOUT peut arriver. Mozart l’espiègle, l’inventeur  de joie, le théâtral,  nous tient en Ă©veil, ne capitule jamais pour goĂ»ter la vie. Dès les premiers accords de la symphonie N° 32,  « Ouverture de ZaĂŻde », l’attention du public a Ă©tĂ© captivĂ©e par une musique qui surprend,  qui emporte, puis caresse, Ă©meut, toujours avec noblesse, jusqu’à un final très enjouĂ©… Mais c’était un avant-goĂ»t de la très saisissante symphonie N° 36 « Linz », composĂ©e par Mozart en 1783,  Ă  l’âge de 27 ans. Quelle audace,  quelle libertĂ© dans sa musique ! Quatre mouvements d’une grande puissance mĂ©lodique. Une salle transportĂ©e dans des rythmes virtuoses, des notes pĂ©tillantes, ou suaves et profondes.

Pour porter tout cela, un orchestre aux belles qualités expressives et techniques, révélées par la baguette déterminée de Pablo Pavon, qui avait fait le choix d’une interprétation ciselée,  plutôt baroque.

Et puis arrivèrent les 45 choristes  et les quatre solistes, pour La Messe du Couronnement. Si Mozart illumine les cœurs, alors  les visages en étaient bien la preuve. Avec sa vitalité, le chœur a apporté un enthousiasme et une ferveur partagés par l’orchestre et les solistes. Le « Kyrie eleison », avec la soprano Lauriane Nourry, aérienne et lumineuse, et le ténor Philippe Noncle, à la voix singulière résonnant comme un cuivre, invitait d’emblée à la joie.  Le « Gloria » s’enrichissait de la voix généreuse de l’alto Véronique Sure et des intonations profondes de François Gauthier, basse.  Comment ne pas être touché par la complicité entre chœur, orchestre et solistes ? Tout au long de l’œuvre,  Pablo Pavon  a fédéré avec son élégance et sa conviction les énergies des chanteurs et des musiciens ,  jusqu’à un « Agnus Dei »  délicat et subtil de la soprano, repris par le chœur dans une grande jubilation ! 

C’est sur une très belle ovation que le concert s’est achevé,  avant de chaleureux échanges.

 

Bref extrait vidĂ©o filmĂ© par une spectatrice…

 
L’affiche du concert de clĂ´ture, et le flyer du festival :
 

L'affiche du concert de clĂ´turele flyer des Meltiques 2019

(cliquer dessus pour agrandir)

 

Quelques photos prises lors du concert :